SOTTO ALLE STELLE – PART I

- »Sotto alle Stelle » (sous les étoiles) est une proposition à prendre au propre et au figuré. Elle est telle une métaphore de la vie (diurnenocturne) toujours en travaux, avec ses moments de calme voire de plénitude et ses moments de vitesse voire de stress.

Description

Sur la vitre sont collées de bandes de travaux transparentes rouges plus le titre de l’expo et au sol ces mêmes bandes sont peintes. Sur le plafond, la constellation de janvier-février (point de vue du Benelux) est reproduite avec de l’adhésif phosphorescent. au centre de la pièce 2 miroirs (recto texte en adhésif miroir: Qui è più blu e li è più verde, fra idue si sposta una spazio troppo pieno o troppo vuoto / verso texte : Si muore sempre incompiuti) sont suspendus par un axe, au sommet duquel un moteur l’actionne dans un mouvement rotatif. Sur les murs latéraux sont fixés 4 stroboscopes et un sur le mur du fond (face à l’entrée). Aux 4 coins de la pièce, 4 hautsparleurs sont fixés; le tout est raccordé à un ordinateur qui centralise et commande tous les éléments. Situation: Vous entrez dans la galerie les 2 néons sont allumés (durée fixe 2 min.), puis 3 secondes avant que les néons s’éteignent le miroir commence à tourner, les 2 néons s’éteignent et les 5 stroboscopes s’allument, la musique commence( cycle complet: 33 extraits de morceaux sur base de guitares électriques). Les miroirs tournent en renvoyant les flashs des stroboscopes, provoquent des vertiges et une perte de la notion de l’espace, le tout est calqué sur la musique qui dure entre 30 sec et 2 min, au bout de cette durée tout s’arrête et c’est le noir complet pendant 30 secondes où l’on peut voir la constellation au plafond, ensuite les néons se rallument pour 2 minutes et le cycle recommence.

Matériel

5 stroboscopes, 1 moteur avec axe, 2 miroirs avec adhésif miroir,
2 TL, 1 ordinateur, 33 extraits de différents CD.

© photos Serge Gutwirth