SENTIERS ROUGES: « A GREEN WORLD »

Préserver la nature et être avec son temps, tel est l’enjeu du site de Toussaintmillen avec ses deux étangs et sa végétation spécifique face à, l’autoroute A13.
Ce défi a été élaboré par deux Ministères: celui des Ponts et Chaussées et celui de l’Environnement.
La confrontation entre ce site et l’autoroute est tout à fait surprenante et stimulante pour un artiste intéressé par ces optiques diverses.
« A green world » est un questionnement sur le land art, sa place, sa subjectivité, son environnement et à partir de cela, un banc dans une prairie s’est imposé, revisitant la nature des éléments, le déplacement, la notion de temps et son point de vue.
Jouer sur une double notion d’oeuvre est la genèse de ce projet, c’est-à-dire: la pièce proprement dite et le paysage qui l’environne, dans une tentative de prise de conscience du dit paysage.
Proposer un autre regard ainsi qu’une expérience physique dans une symbiose paradoxale à travers une pièce dont les proportions ne sont pas optimales, est le défi de cette oeuvre où les définitions des lieux, de l’espace et de la pièce sont ambiguës voire troubles, telle une métaphore de l’eau des étangs qui composent ce site.
Cette pièce ne se veut pas une sculpture classique. Elle est une proposition de participation active à l’oeuvre de la part du spectateur.
Ici encore le décalage est de rigueur, non gratuit mais réflexif et ludique.

© photos Serge Gutwirth